Tout savoir sur le traitement de la pinguecula

La pinguecula est une petite masse jaune au niveau de la conjonctive, près de la cornée. Elle apparait normalement sur les méridiens horizontaux de la conjonctive à côté du limbe, dans le coin interne de l’œil.

Cette lésion bénigne est constituée de tissu conjonctif et de cellules épithéliales. Normalement, elle est formée par l’accumulation de graisse, de calcium et de protéines. On pourrait la comparer à la formation d’une callosité sur la peau.

La pinguecula est généralement très petite et sa croissance est progressive. La plupart du temps, elle n’affecte pas la vision car elle n’envahit pas la surface de l’œil.

Dans certains cas, le spécialiste en surface oculaire recommandera une biopsie pour écarter d’autres lésions affectant la conjonctive et potentiellement malignes.

Quelles sont les facteurs de risque ?

  • L’exposition prolongée aux rayons ultraviolets du soleil sont la cause principale.
  • Exposition au vent, à la poussière et à la pollution.
  • Fréquente chez les personnes qui souffrent de sécheresse oculaire.
  • Elle se manifeste principalement chez les personnes de plus de 40 ans.
  • Elle se développe généralement dans la population sud-américaine ou africaine.

Quels sont les symptômes ?

  • Tache de couleur blanc jaunâtre au niveau de la conjonctive, près de la cornée.
  • Démangeaisons et rougeurs.
  • Irritation et inflammation.

A la suite d’une irritation, une inflammation se produit, entraînant une gêne modérée, une sensation de sable ou de corps étranger dans l’œil et des rougeurs.

Comment prévenir la pinguecula ?

Pour éviter la formation et le développement de cette pathologie, il convient de prendre les précautions suivantes :

  • Humidifier les yeux à l’aide de larmes artificielles
  • Éviter les expositions au soleil ou au vent
  • Se protéger des rayons ultraviolets avec des lunettes de soleil qui couvrent entièrement les côtés de vos yeux
  • Utiliser des photochromatiques pour les personnes qui portent des lunettes
  • Ventilez régulièrement le domicile pour éviter toute accumulation de poussière.

Comment la pathologie évolue-t-elle ?

Au cours de contrôles réguliers, l’ophtalmologiste surveillera l’évolution et prescrira des collyres antiseptiques et anti-inflammatoires, avec ou sans cortisone.

En dépit du traitement, l’affection risque de réapparaître dans environ 35 à 50 % des cas dans un laps de temps variant d’un mois à plusieurs années.

En général, il n’y a pas d’altération de la vision, sauf en cas d’invasion de la cornée (ptérygion), où un astigmatisme apparaît, entraînant une image floue. Une intervention chirurgicale est alors envisageable.

Comment traiter la pinguecula ?

Le traitement dépend de la gravité des symptômes. Normalement, les traitements médicaux sont nécessaires seulement lorsque la pinguecula est associée à d’autres problèmes visuels. Généralement, elle disparaît spontanément après quelques jours.

Il est important de prendre des mesures préventives et protéger les yeux des rayons du soleil, car ils provoquent son développement et croissance. Même par temps couvert, les rayons UV peuvent traverser les nuages. Les yeux doivent donc toujours être protégés par des lunettes de soleil.

Lorsque la pinguecula est de petite taille, des gouttes ou larmes artificielles peuvent être prescrites pour lubrifier les yeux afin de soulager les symptômes et réduire les sensations de gêne.

L’inflammation peut être traitée avec des collyres stéroïdes ou anti-inflammatoires.

Le spécialiste peut également prescrire des gouttes oculaires spécifiques pour traiter les yeux secs généralement associés à cette pathologie.

Si les symptômes persistent, l’ablation chirurgicale peut être envisagée.

Pourquoi une opération peut être nécessaire ?

Dans certains cas, la pinguecula doit être traitée chirurgicalement.

Lorsque la pinguecula commence à envahir la cornée, elle devient un ptérygion.

Le ptérygion peut déformer la forme de la surface antérieure de l’œil et provoquer un astigmatisme. Il est donc nécessaire d’envisager un traitement chirurgical pour des raisons esthétiques ou lorsque l’ampleur du problème met en péril la vision du patient.

La chirurgie peut également être envisagée lorsque la masse provoque une gêne ou une inflammation sévère persistante.

L’opération se résume à une simple ablation et ne nécessite pas d’hospitalisation. Elle est pratiquée sous anesthésie locale.

Il existe différentes techniques pratiquées selon les caractéristiques de la blessure à traiter :

  • Ablation simplifiée avec suture
  • Ablation avec greffe des muqueuses de la conjonctive ou de la bouche
  • Ablation du greffon cornéen exigeant une hospitalisation de plusieurs jours.

Une intervention chirurgicale suivie d’un traitement adéquat permet d’améliorer considérablement la qualité de vie du patient.

Quelle est la différence entre une pinguecula et un ptérygion ?

La pinguecula est souvent associée au ptérygion, qui est une autre anomalie visuelle similaire. Cependant, ses caractéristiques, son évolution et ses symptômes ne sont pas exactement les mêmes.

La pinguecula est une petite masse blanchâtre ou jaunâtre située juste à côté de la cornée, de forme plate et triangulaire ou plus arrondie et bombée. Lorsque cette masse envahit la cornée, elle constitue un ptérygion. Sa forme est plus allongée ou plus ovale.

Tous deux ont pour point commun d’être des anomalies bénignes caractérisées par des lésions surélevées de la conjonctive. Le plus souvent, elles se développent sur les méridiens horizontaux de la membrane, à proximité du limbe cornéen au niveau du nez.

La maladie se développe très lentement et ces anomalies sont susceptibles de perdurer pendant des années. Les patients remarquent ces lésions lorsqu’elles sont esthétiquement gênantes.

Différence entre pinguecula et ptérygion

Quel est le coût de la prise en charge ?

Si vous désirez connaitre le prix de la prise en charge d’une chirurgie ou d’un traitement de la pinguecula, veuillez remplir le formulaire d’information. Si possible, veuillez nous envoyer aussi un compte rendu médical récent. Les spécialistes analyseront votre dossier et vous proposerons la meilleure solution.

Nous disposons de personnel qualifié qui vous conseillera dans votre langue et qui vous accompagnera durant tout le processus hospitalier. Dans le cas où le docteur ne parle votre langue, nous vous proposons un interprète pour vous accompagner durant toutes vos visites.

Meilleurs spécialistes en pinguecula et ptérygion

Docteure Miriam Barbany

Docteure Miriam Barbany

Spécialiste en cataracte, cornée et chirurgie réfractive

Diplôme en médecine et chirurgie (Université de Barcelone). Il s’est spécialisé en ophtalmologie à l’hôpital universitaire Mútua de Terrassa et à l’hôpital Sant Joan de Déu de Barcelone. Formation en maladies de la surface oculaire, de la cornée et de la cataracte au Centre Hospitalier Universitaire de Rouen en France, au Queens Medical Center en Angleterre et au Sankara Nethralaya Hospital en Inde.
Elle a participé dans de nombreuses conférences nationales et internationales, en plus d’être l’auteur de diverses publications. Participation à divers projets de recherche sur les maladies de la surface oculaire, tant au niveau national qu’européen.
Langues : espagnol, catalan, anglais.
Nº licence : 47.157 Ophtalmologie

Docteur Victor Charoenrook

Docteur Victor Charoenrook

Spécialiste en pathologies de la cornée et de la surface oculaire

Diplôme en médecine et chirurgie (1987). Spécialiste en ophtalmologie (2002).
Membre fondateur de la Société de la Cornée en Thaïlande, membre de la Royal Academy of Ophthalmology en Thaïlande et membre de l’Académie royale espagnole d’Ophtalmologie.
Langues: espagnol, anglais, thaïlandais
Nº licence: 29.328

Docteur José Lamarca Mateu

Docteur José Lamarca Mateu

Spécialiste en chirurgie réfractive, œil sec et kératocone

Diplôme en médecine et chirurgie (Université de Lleida, 2002). Masters en rétinopathies vasculaires, inflammations et tumeurs intraoculaires, pathologies de la cornée de la surface oculaire, pathologies et chirurgie de la macula et rétine, traitement de la cataracte et du glaucome (Université Autónoma de Barcelone, 2003-2007). Coordinateur général de l’Institut Barraquer à Barcelone (Espagne). Professeur à l’Université Internationale de Catalogne.
Langues: espagnol, catalan, anglais
Nº licence: 37491

Désirez-vous recevoir plus d’informations sur la pinguecula ?

Pour la prise d’un rendez-vous, veuillez contacter Medical Solutions Barcelona par téléphone ou WhatsApp au  + 34 657 460 421

Si le docteur ne parle pas votre langue, on vous offrira gratuitement un interprète.

Pour recevoir un devis, veuillez nous envoyer un compte rendu médical récent.

    J‘ai lu et j’accepte les conditions générales d’utilisation *

    Autres articles qui peuvent vous intéresser – Liens externes – Bibliographie

    Prevalence of pinguecula and pterygium in a general population in Spain. Viso E, Gude F, Rodríguez-Ares MT.Eye (Lond). 2011 Mar

    Etiopathology of pinguecula and pterigium. Archila EA, Arenas MC.Cornea. 1995 Sep

    Centre Ophtalmologie Barraquer Barcelone Espagne Clinique Barraquer Barcelone Espagne

    Clinique Ophtalmologique Barraquer

    Carrer de Muntaner, 314, 08021 Barcelone (Espagne)

    Stations de métro plus proches: Muntaner/ Gràcia