• Institut d’Oncologie Radiothérapique IMOR (Barcelone)

L’Institut d’Oncologie Radiothérapique IMOR est un centre spécialisé dans les traitements de radiothérapie externe et de curiethérapie (brachythérapie) pour les patients oncologiques.

L’institut IMOR offre les plus modernes techniques d’oncologie thérapeutique, pour tous les types de tumeurs ou cancers: cancer du sein, cancer de la prostate, cancer du poumon…

Le centre dispose d’une unité de curiethérapie à haut débit de dose (HDR) et une unité de curiethérapie pour le cancer de la prostate (implants d’aiguilles vectrices ou de grains radioactifs permanents).

4 raisons de nous faire confiance

Qualité

IMOR offre à ses patients les plus modernes traitements de radiothérapie externe et curiethérapie (brachythérapie).
IMOR a remporté le prix Judith Stitt (American Brachytherapy Society), considéré comme la plus haute distinction mondiale en matière d’oncologie, pour sa contribution exceptionnelle au traitement du cancer de la prostate et l’amélioration de la qualité de vie des patients qui le souffrent. IMOR collabore avec le Cancer Center (Houston, États-Unis).

Grand expérience pour les traitements de l'appareil digestif

Expérience

Depuis ses débuts en 1999, l’Institut d’oncologie radiothérapique IMOR a reçu plus de 6.000 patients et a réalisé plus de 3.000 traitements de curiethérapie (brachythérapie). Au niveau international, IMOR a été l’un des centres pionniers dans la pratique de la curiethérapie et de la radiothérapie.

ImprimirSatisfaction

Selon des études récentes, d’excellents résultats ont été obtenus chez le 95% des patients atteints d’un cancer de la prostate. De nombreuses compagnies d’assurance ont reconnu IMOR comme un centre de référence. Le haut pourcentage de succès des traitements de radiothérapie et de curiethérapie pratiqués au sein de l’Institut IMOR se traduit par une satisfaction totale du client.

comodidadConfort assuré

L’Institut IMOR dispose de chambres confortables avec lumière naturelle. Des facteurs qui contribuent au confort du patient sont le climat doux de Barcelone durant toute l’année, l’excellente diète méditerranéenne et l’emplacement des installations, en plein centre de la ville. Il est possible d’y accéder facilement grâce aux transports publics.

Connaissez l’équipe de spécialistes à l’Institut d’Oncologie Radiothérapique IMOR

Docteur Benjamín Guix Melcior

Docteur Benjamín Guix Melcior

Spécialiste en oncologie radiothérapique, curiethérapie (brachythérapie) pour le cancer de prostate et pour le cancer du sein et radiothérapie
Docteur Ferran Guedea Edo

Docteur Ferran Guedea Edo

Spécialiste en oncologie radiothérapique pour les tumeurs du sein, tumeurs gynécologiques, tumeurs de la tête et du col de l’utérus
Docteur Manuel Algara López

Docteur Manuel Algara López

Spécialiste dans le traitement des néoplasies mammaires, des cancers hématologiques (cancers du sang), cancer du poumon et spécialiste en radiothérapie palliative
Docteur Iván Garcia Zamora

Docteur Iván Garcia Zamora

Spécialiste en radiothérapie externe, curiethérapie du cancer de sein, cancer de la prostate, curiethérapie gynécologique, radiothérapie peropératoire et radiothérapie stéréotaxique

L’Institut IMOR dispose d’une équipe médicale hautement qualifiée.

Connaissez tous les spécialistes

Découvrez les installations de l’Institut d’Oncologie Radiothérapique IMOR

Centre spécialisé exclusivement dans la prise en charge du patient oncologique.

La superficie de centre est de 700 m2 distribués sur quatre étages.

Dernières technologies en matière d’équipements de radiothérapie et de curiethérapie.

Depuis sa création en 1999, l’Institut IMOR a pris en charge plus 6.000 patients et effectué plus de 3.000 traitements par curiethérapie.

IMOR a remporté le prix Judith Stitt (décerné par l’American Brachytherapy Society), considéré comme la plus haute distinction mondiale en matière d’oncologie.

Imagerie numérique tridimensionnelle.

Chambres confortables avec lumière naturelle.

L’Institut IMOR propose à ses patients oncologiques les plus modernes techniques thérapeutiques:

– Radiothérapie externe avec des accélérateurs linéaires qui permettent de réaliser plusieurs techniques : radiothérapie conformationnelle 3D (trois dimensions), IMRT, IGRT, VMAT, SBRT
– Radiothérapie peropératoire.
– Curiethérapie (brachythérapie) à haut débit de dose (HDR), utilisant une source d’iridium 192.
– Curiethérapie pour le cancer de la prostate (implants d’aiguilles vectrices ou de grains radioactifs permanents d’iode 125-
– Curiethérapie ophtalmique utilisant des applicateurs de ruthénium 106 et des grains d’iode 125.

Les installations de l’Institut d’Oncologie Radiothérapique IMOR disposent des équipements suivants:

– Deux accélérateurs linéaires qui permettent d’effectuer les traitements par radiothérapie externe
– Une unité de curiethérapie (brachythérapie) à haut débit de dose (HDR).
– Une unité de curiethérapie à bas débit de dose.
– Une salle de simulation équipée d’un scanner TDM pour la radiothérapie externe et la curiethérapie.
– Une salle pour réaliser l’implantation d’aiguilles vectrices (grains radioactifs permanents).
– Une gammathèque pour le stockage, traitement et vérification des sources radioactives.

Traitements proposés

Traitements de radiothérapie
Traitements de curiethérapie (brachythérapie)
Chimiothérapie
Cancer du sein
Cancer de la prostate
Cancer du poumon
Cancer de l’intestin
Cancer du pancréas
Cancer de la vessie
Cancer du rein
Cancer de l’utérus (cancer de l’endomètre)
Cancer colorectal (côlon et rectum)
Cancer de la thyroïde

Cancer du foie
Cancer de la peau (mélanome)
Lymphome
Leucémie
Cancer du testicule
Cancer rectal
Cancer du col utérin
Cancer de l’estomac
Cancer de l’ovaire
Carcinome de l’œsophage
Cancer de l’endomètre
Hématologie oncologique

Communiqués de presse

Communiqué de Presse 12/06/2014 (La Vanguardia, journal espagnol avec un tirage de 230.000 exemplaires par jour)

Radiothérapie peropératoire pour le cancer du sein à l’Institut d’Oncologie Radiothérapique IMOR

Article de la Vanguardia, journal espagnol avec un tirage de 230.000 exemplaires par jour.

http://www.lavanguardia.com/salud/cancer/20140612/54408930759/radioterapia-intraoperatoria-cancer-mama.html

Extrait: (06-2014) Le principal avantage de la radiothérapie peropératoire pour le patient atteint d’un cancer du sein est que le spécialiste applique directement le traitement à l’endroit exact de la tumeur en évitant l’irradiation de tissu dans les zones de difficile accès. Un autre avantage est d’empêcher la prolifération de cellules tumorales une fois la plaie est guérie. La radiothérapie peropératoire pour le cancer du sein raccourcit beaucoup le temps de traitement car elle est réalisée en une seule séance au moment de l’intervention. Il s’agit d’un traitement qui offre d’excellents résultats. Les patients traités jusqu’à présent peuvent rentrer chez eux après 24-48 heures. La récupération n’est pas compliquée.

Communiqué de Presse 03/07/2013 (La Vanguardia, journal espagnol avec un tirage de 230.000 exemplaires par jour)

Curiethérapie (brachythérapie) de la prostate à l’Institut d’Oncologie Radiothérapique IMOR

http://www.lavanguardia.com/salud/cancer/20130703/54376510037/salud-dolencias-comunes-braquiterapia-prostata-efectiva-cancer.html

Extrait: La curiethérapie de la prostate est efficace dans presque le 100% des cas. La curiethérapie de la prostate est devenue l’une des meilleures options de traitement pour le cancer localisé de la prostate. D’excellents résultats ont été observés dans plus du 95% des patients sélectionnés à un stade précoce de la maladie. Dans la plupart des cas, il a été plus efficace que la chirurgie conventionnelle du cancer de la prostate. Le traitement est efficace dès le premier jour où il est appliqué. En plus, le patient qui a rechuté peut subir avec d’excellents résultats ce qu’on appelle une curiethérapie de sauvetage.

Communiqué de Presse 11/02/2013 (La Vanguardia, journal espagnol avec un tirage de 230.000 exemplaires par jour)

Curiethérapie (brachythérapie) de la prostate: plus de 1400 patients soignés avec d’excellents résultats (IMOR)

http://www.lavanguardia.com/salud/cancer/20130211/54365273216/salud-medicina-cancer.html

L’Institut Médical IMOR d’oncologie et radiothérapie de Barcelona est un centre de référence dans les traitements réalisés avec radiothérapie et dans le traitement du cancer. Il est pionnier en Espagne, et l’un des premiers à niveau international, avec une grande expérience en curiethérapie (brachythérapie) appliquée au cancer de la prostate. Un grand expert du pays, le Docteur Benjamí Guix, oncologue radiothérapeute et directeur médical de l’Institut IMOR de Barcelone, révèle les succès obtenus grâce à ce traitement novateur contre le cancer :

“La curiethérapie (brachythérapie) de la prostate consiste à irradier directement l’intérieur la prostate. Comme l’irradiation affecte une zone très localisée, elle ne cause pas de dommages aux tissus sains environnants.

Normalement l’âge du patient se situe entre 50 et 88 ans. L’un des grands avantages de la  curiethérapie est qu’elle évite l’incontinence urinaire et préserve la fonction sexuelle car elle ne produit pas d’impuissance sexuelle.”

Imor a commencé à développer la curiethérapie (brachythérapie) de la prostate en 1999. Plus de 1400 patients ont été soignés avec d’excellents résultats. A long terme, plus du 98% des patients se guérissent.

La curiethérapie de la prostate ne présente pas les risques de la chirurgie traditionnelle et à l’avantage d’être un traitement court. Elle ne provoque pas d’effets secondaires et normalement le patient la supporte bien. En plus elle évite l’incontinence urinaire et ne produit pas d’impuissance sexuelle. Au bout de quelques jours le patient peut continuer sa vie normalement.

Prix d’excellence reçus par l’Institut d’Oncologie Radiothérapique IMOR

reconnaissance médicale
2009 Le Docteur Ferran Guedea de l’Institut IMOR reçoit la médaille d’or de la SFRO (Société Française de Radiothérapie Oncologique).
2009 Le Docteur Ferran Guedea  reçoit le prix Ernest Lluch pour son travail dans le traitement du cancer de la prostate.
2008 IMOR a remporté le prix Judith Stitt (décerné par l’American Brachytherapy Society), considéré comme la plus haute distinction mondiale en matière d’oncologie, pour sa contribution exceptionnelle au traitement du cancer de la prostate et l’amélioration de la qualité de vie des patients qui le souffrent. Le prix a été remis à Toronto au Professeur Benjamín Guix, qui a donné une conférence sur le traitement du cancer de la prostate par radiothérapie (IMRT) et curiethérapie.
2008 Le Docteur J. Antonio Lejárcegui Fort de l’Institut IMOR reçoit le prix d’excellence professionnelle décerné par le Collège Officiel des Médecins de Catalogne.
2007 Le Professeur Benjamín Guix de l’Institut IMOR reçoit le prix de la Société Européenne de Radiothérapie et d’Oncologie (ESTRO).
2000 Le Professeur Benjamín Guix reçoit le Prix International de Brachythérapie (ASTRO).
1996 Le ministère des Affaires étrangères de France décerne au Docteur Ferran Guedea la médaille «Palmes Académiques» pour sa collaboration dans le domaine de la radiothérapie.

QUESTIONS FRÉQUENTES:

Cancer de la prostate

Dans une interview réalisé par le journal espagnol La Vanguardia (avec un tirage de 230.000 exemplaires par jour), le Docteur Benjamí Guix, directeur de l’Institut d’Oncologie Radiothérapique IMOR de Barcelone, répond à plusieurs questions par rapport à l’efficacité de la curiethérapie (brachythérapie) pour soigner le cancer de la prostate.

http://www.lavanguardia.com/salud/cancer/20130703/54376510037/salud-dolencias-comunes-braquiterapia-prostata-efectiva-cancer.html

Qu’est-ce que la curiethérapie?

Avec anesthésie locale, des aiguilles contenant des sources radioactives sont placées à l’intérieur de la prostate. Les aiguilles sont retirées laissant en permanence les sources radioactives. Il s’agit d’une technique non douloureuse qui ne cause pas de grands dérangements au patient. La curiethérapie présente très peu d’effets secondaires.

Quel est la moyenne d’âge des patients qui décident effectuer une curiethérapie pour guérir le cancer de la prostate?

La moyenne d’âge des patients qui décident effectuer une curiethérapie pour guérir le cancer de la prostate est d’environ 65 ans. Cependant, il est de plus en plus habituel que des patients plus jeunes soient diagnostiqués de cancer de prostate. Le diagnostic précoce améliore beaucoup les résultats obtenus : le traitement devient plus efficace et avec moins d’effets secondaires.

Combien de temps faut-il attendre pour confirmer que le cancer de la prostate a été éradiqué?

Le traitement est efficace dès le premier jour où il est appliqué. Néanmoins, pour vérifier l’efficacité, le patient doit attendre un peu de temps. Des contrôles sanguins périodiques doivent être réalisés pour déterminer le niveau du PSA (Prostate-Specific Antigen). Il est conseillé que le premier test soit effectué les six premiers mois après avoir subi la curiethérapie de la prostate. Pendant les prochains cinq ans, la valeur du PSA doit diminuer progressivement.

Un patient qui a rechuté peut-il bénéficier d’une curiethérapie ?

Un patient atteint de cancer de prostate qui a rechuté peut subir avec d’excellents résultats ce qu’on appelle une curiethérapie de sauvetage. Il s’agit d’une curiethérapie très focalisée et avec peu d’effets secondaires. Suite à cette technique, il existe de fortes probabilités pour que la tumeur n’apparaisse pas à nouveau.

Quels spécialistes interviennent lors d’une session de curiethérapie?

La curiethérapie de la prostate est réalisée grâce aux efforts combinés d’une équipe pluridisciplinaire d’environ 10 professionnels. L’équipe est formée par des anesthésistes, des urologues, des physiciens, des techniciens et des spécialistes en radiothérapie. L’acte médical dure une heure et demi. Il est réalisé dans un bloc opératoire. Le bistouri n’est pas utilisé. Il s’agit d’une intervention ambulatoire, le patient peut rentrer chez lui le même jour.

Cancer du sein

Dans une interview réalisé par le journal espagnol La Vanguardia (avec un tirage de 230.000 exemplaires par jour), le Docteur Benjamí Guix, directeur de l’Institut d’Oncologie Radiothérapique IMOR de Barcelone, répond à plusieurs questions par rapport à l’efficacité de la radiothérapie peropératoire pour combattre le cancer du sein.

http://www.lavanguardia.com/salud/cancer/20140612/54408930759/radioterapia-intraoperatoria-cancer-mama.html

Qu’est-ce que la radiothérapie peropératoire pour combattre le cancer du sein?

La radiothérapie peropératoire est réalisée au moment de la chirurgie lorsque la tumeur est extirpée. La première séance de radiothérapie est appliquée dans la zone où se trouvait la tumeur. Cela permet d’éliminer les cellules responsables de la tumeur et celles qui peuvent provoquer une rechute. En bref, la radiothérapie peropératoire permet d’assurer la guérison de la patiente oncologique.

Quels sont les avantages de la radiothérapie peropératoire?

La radiothérapie peropératoire présente plusieurs avantages. Le principal avantage de la radiothérapie peropératoire pour la patiente atteinte d’un cancer du sein est que le spécialiste applique directement le traitement à l’endroit exact de la tumeur en évitant l’irradiation de tissu dans les zones de difficile accès. Un autre avantage est d’empêcher la prolifération de cellules tumorales une fois la plaie est guérie. La radiothérapie peropératoire pour le cancer du sein raccourcit beaucoup le temps de traitement car elle est réalisée en une seule séance au moment de l’intervention. Il s’agit d’un traitement qui offre d’excellents résultats.

Quelles patientes sont candidates à une radiothérapie peropératoire?

Toutes les femmes qui ont subi une chirurgie de cancer du sein sont candidates à une radiothérapie peropératoire. Dans certains cas, il n’est pas nécessaire de subir d’autres traitements après une radiothérapie peropératoire : tumeur de moins d’un centimètre de diamètre, sans carcinome et avec un ganglion sentinelle non positif. Un tiers des patientes remplissent ces conditions et peuvent subir une seule séance de radiothérapie peropératoire. Dans le reste des cas, il sera nécessaire de compléter le traitement avec une radiothérapie externe.

Combien de temps dure la récupération suite à une radiothérapie peropératoire?

Les patientes traitées jusqu’à présent peuvent rentrer à la maison après 24-48 heures. La récupération n’est pas compliquée. Des contrôles trimestriels sont conseillés.

La radiothérapie peropératoire peut-elle être appliquée à d’autres types de tumeurs?

La radiothérapie peropératoire est surtout utilisée pour les cas de tumeurs du sein. Mais cette technique peut être aussi utilisée dans des tumeurs du côlon, du rectum, du pancréas et des lésions hépatiques. La radiothérapie peropératoire peut être appliquée dans n’importe quel endroit accessible chirurgicalement.

Désirez-vous recevoir plus d’informations sur l’Institut d’Oncologie Radiothérapique IMOR?

J‘ai lu et j’accepte les conditions générales d’utilisation *